logo
Les dossiers de la revue

Amesys et kadhafi

En 2008, la société française Amesys vend pour un peu plus de 12 millions d’euros un système d’interception des communications électroniques à la Libye du colonel Kadhafi. Une transaction secrète, couverte par les services français, qui va permettre au dictateur de surveiller de près ses opposants. Certains seront torturés après avoir été repérés par le logiciel Eagle. L’enquête de Jean-Marc Manach, illustrée par Nicoby, dévoile les conditions dans lesquelles l’opération « Candy » a été menée. Un scandale d’Etat qui pourrait se terminer à la barre du tribunal…

acheter un ancien numero