logo
Hiver 2013-2014

numéro 2

Voici le deuxième numéro de La Revue Dessinée ! Dans nos pages, faites connaissance avec un marchand d’armes, avec les vétérinaires du jardin des plantes et avec la société Amesys faisant affaire avec Kadhafi. Vous apprendrez également comment les lobbies sur le gaz de schiste exercent leur pression sur les États. Certains contenus ont des suppléments consultables en ligne.

Le deuxième numéro de La revue Dessinée est disponible depuis le 9 décembre 2013
- dans les librairies spécialisées bande dessinée,
- dans les librairies généralistes

Mais aussi en version numérique à lire en ligne ou à télécharger sur Izneo, Sequencity, BdBuzz, Lekiosk et Scopalto


Un VRP de guerre

Dans son milieu, c’est une légende qui a inspiré le scénariste du film Lord of war, où Nicolas Cage campe un trafiquant d’armes sans scrupule. Le belge Jacques Monsieur s’est trouvé au coeur des pires opérations de fournitures illégales d’armes de ces trente dernières années. Entre deux séjours en prison -les risques d’un métier très lucratif-, il avait accordé en 2004, l’une de ses rares interviews à David Servenay, auteur de cette enquête, qu’Alain Kokor dessine ici.
L’homme était alors plutôt apparu comme un VRP tout-terrain empêtré dans un quotidien fastidieux, loin du monstre froid imaginé par le cinéma hollywoodien. Les auteurs de ce récit ont voulu percer la façade de cet homme aujourd’hui âgé de 59 ans pour décortiquer la "charge d’âme" de ce semeur de mort. Ils posent une question simple : faut-il posséder un sens exceptionnel du cynisme pour faire ce métier ou est-ce juste le résultat d’un enchaînement de circonstances qui permet de transgresser à ce point les interdits moraux et sociaux ?

PNG


Dans les pas des soigneurs

Après avoir fait la présentation des pensionnaires de la Ménagerie dans le précédent numéro, notre envoyée spéciale dans le 5e arrondissement de Paris part à la rencontre du personnel du zoo. Une quarantaine de personnes est chargée de prendre soin des animaux et doit notamment gérer l’alimentation d’une ribambelle d’affamés : 240 mammifères, 390 oiseaux, 140 amphibiens, 900 insectes, crustacés et araignées, 210 tortues, crocodiles, lézards et serpents… Alors, poussin mixé ou criquets d’élevage au menu ? Tout dépend des espèces et de l’âge des animaux. La dessinatrice Marion Montaigne, avec son humour habituel, dévoile les coulisses de ce zoo qui a reçu l’année dernière environ 700 000 visiteurs.

PNG


Les écoutes made in France

Avant de contribuer à libérer la Libye, la France avait aussi aidé Mouammar Kadhafi à espionner les libyens. Ce récit révèle comment un journaliste d’investigation a découvert qu’une PME française avait conçu, à la demande de Tripoli, un système de surveillance massive de l’internet. Il montre également que ce contrat a été géré par de véritables pieds nickelés.
Par Jean-Marc Manach et Nicoby

PNG


Opération lobbying

Convaincues par le boom économique lié à l’exploitation des gaz de schiste aux États-Unis, de nombreuses personnalités du monde industriel, médiatique ou politique de l’Hexagone appellent ouvertement à lancer l’exploration et l’exploitation de cette nouvelle énergie, rendues impossibles par l’interdiction de la technique de fracturation hydraulique votée par le Parlement en juillet 2011.
Un patient lobbying s’opère depuis de longs mois pour convaincre l’opinion publique et les décideurs. Depuis la signature discrète des premiers permis d’exploration du sous-sol français jusqu’aux opérations de séduction orchestrées par les agences de communication, l’enquête de Sylvain Lapoix, dessinée par Daniel Blancou, éclaire les stratégies de conquête des majors du gaz et du pétrole. Cachotteries administratives, désinformation, tentatives d’intimidation, guerre psychologique... un arsenal face auquel des mouvements citoyens tentent de peser pour contrer l’offensive des partisans d’un nouveau modèle industriel, celui des énergies extrêmes.

PNG


Les plaies de Fukushima

Près de trois ans après la catastrophe de Fukushima-Daiichi, le poison continue, par centaines de milliers de litres, de s’écouler de la centrale nucléaire touchée par un séisme et un tsunami. Les eaux chargées de césium radioactif prolongent la contamination de l’environnement. Pourtant, il est très difficile pour la population locale d’obtenir des informations précises sur ces fuites et leurs conséquences. L’accident nucléaire du 11 mars 2011 a contraint les habitants à quitter le périmètre environnant
la centrale endommagée. Depuis, ils vivent dans l’inquiétude : celle de savoir à quelle quantité de radioactivité ils ont été exposés, celle de savoir s’ils pourront un jour revenir chez eux. Le dessinateur Emmanuel Lepage s’est rendu sur place en novembre 2012. Il a obtenu le droit de pénétrer dans la zone d’exclusion et raconte dans ce reportage la désolation et la détresse de cette terre sinistrée pour une durée impossible à estimer. Le temps du nucléaire n’est pas celui de l’homme.

PNG


Retrouvez également les chroniques habituelles de La Revue :

Mister eco, La sémantique c’est élastique de James, Passion byte, mais aussi Face B, la chronique musicale d’Arnaud le Gouefflec et Nicolas Moog. Sans oublier Le futur est pour bientôt et Savoir pour tous, la chronique décalée de David Vandermeulen et Daniel Casanave.

PNG
PNG
PNG
PNG
PNG
PNG